Vous êtes ici : Accueil > 3 - Formations GT > 3 - Filière STI2D > Présentation BAC STI2D
Publié : 6 avril 2017

Présentation BAC STI2D

Pour qui ?

Pour celles et ceux qui s’intéressent à l’industrie, à l’innovation technologique et à la transition énergétique, et qui souhaitent suivre une formation technologique polyvalente en vue d’une poursuite d’études.

Au programme

La série STI2D vous permet d’acquérir des compétences technologiques transversales à tous les domaines industriels, ainsi que des compétences approfondies dans un champ de spécialité.
Les programmes de mathématiques et de physique-chimie sont adaptés pour vous donner les outils scientifiques nécessaires aux enseignements technologiques.
Ces derniers reposent sur une démarche d’analyse fondée sur 3 approches complémentaires ("énergie", "information" et "matière"), qui permettent d’aboutir à la création de solutions techniques en intégrant les contraintes propres au monde industriel, y compris le développement durable.
Le bac STI2D propose des enseignements propres à chacune des 4 spécialités.
Dans chacune d’entre elles, l’accent est mis sur l’une des 3 approches technologiques : "énergie" (énergies et environnement), "information" (systèmes d’information et numérique) ou "matière" (architecture et construction ; innovation technologique et éco-conception).
À noter : 1 heure hebdomadaire d’enseignement technologique dispensée dans la langue vivante 1.
Sans oublier, en 1re et en terminale
des matières générales : français (en 1re), histoire-géographie (en 1re), mathématiques, physique-chimie, langues vivantes, éducation physique et sportive…
pour tous les élèves, 2 heures hebdomadaires d’accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires ; aide à l’orientation) ;
deux enseignements facultatifs (au maximum) au choix dont seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte à l’examen du bac.


Les spécialités du bac STI2D

Au moment de votre inscription en 1re STI2D, vous choisissez une spécialité parmi les quatre existantes. Cependant, ce choix n’est pas définitif. Vous pourrez changer de spécialité dans les premiers mois de la classe de 1re ou de terminale, en motivant votre demande par un projet… et sous réserve de places disponibles.

ITEC

Cette spécialité porte sur l’analyse et la création de solutions techniques, relatives à la structure et à la matière, qui respectent des contraintes économiques et environnementales. Cette approche développe des compétences dans l’utilisation des outils de conception et dans la prise en compte des contraintes liées aux matériaux et aux procédés.

EE

Cette spécialité explore le domaine de l’énergie et sa gestion. Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’efficacité énergétique de tous les systèmes intégrant une composante énergétique, leur impact sur l’environnement et l’optimisation du cycle de vie. Les systèmes étant communicants, la maîtrise de l’énergie exige des compétences sur l’utilisation des outils de commande

SIN

Cette spécialité porte sur l’analyse et la création de solutions techniques, relatives au traitement des flux d’information (voix, données, images), dans les systèmes pluri-techniques actuels qui comportent à la fois une gestion locale et une gestion à distance de l’information. Les supports privilégiés sont les systèmes de télécommunications, les réseaux informatiques, les produits pluri-techniques et, en particulier, les produits multimédias. Les activités portent sur le développement de systèmes virtuels destinés à la conduite, au dialogue homme-machine, à la transmission et à la restitution de l’information

Poursuites d’études et insertion

En tête des poursuites d’études après le bac STI2D : un BTS ou un DUT en 2 ans, notamment en énergie, logistique, maintenance, informatique industrielle...
Il est aussi possible de postuler dans certaines écoles d’ingénieurs en 5 ans, avec un solide dossier, ou dans quelques écoles spécialisées en électronique, mécanique, réseaux…
Autre voie : la classe prépa TSI (technologie et sciences industrielles), accessible avec un bon niveau. Réservée aux bacheliers STI2D, elle permet d’intégrer une école d’ingénieurs sans être en concurrence avec les bacs S.
Enfin, pour rejoindre une licence sciences de l’ingénieur à l’université (par exemple, électronique, mécanique…), une année de mise à niveau est souvent conseillée.

Perspectives professionnelles

En tête des poursuites d’études après le bac STI2D : un BTS ou un DUT en 2 ans, notamment en énergie, logistique, maintenance, informatique industrielle, génie civil…
Il est aussi possible de postuler dans certaines écoles d’ingénieurs en 5 ans, avec un solide dossier, ou dans quelques écoles spécialisées en électronique, mécanique, réseaux…
Autre voie : la classe prépa TSI (technologie et sciences industrielles), accessible avec un bon niveau. Réservée aux bacheliers STI2D, elle permet d’intégrer une école d’ingénieurs sans être en concurrence avec les bacs S.
Enfin, pour entrer en licence sciences de l’ingénieur à l’université (par exemple, électronique, mécanique…), une année de mise à niveau peut parfois être conseillée dans le cadre de l’orientation active.
Ces cursus conduisent aux métiers de technicien ou d’ingénieur en électrotechnique, électronique, informatique, mécanique, génie civil, logistique…